Bat Care Center - Bertrix
(Annexe CREAVES spécialisé dans les chauves-souris)

+32 478 03 92 33

Qui sommes-nous?

 Notre implication dans l'étude des chauves-souris, au sein du groupe de travail Plecotus, apporte non seulement beaucoup de satisfaction personnelle mais également une certaine réputation dans le cercle des connaissances...
Petit à petit, cette réputation a fait qu'on nous apportait régulièrement des chauves-souris en détresse.

A force de s'impliquer avec succès dans la revalidation, il apparaissait clairement que si nous voulions continuer à aider nos petits mammifères volants, il devenait incontournable de régulariser cette situation, la détention d'animaux sauvages étant interdite.

C'est maintenant chose faite: depuis 2016, nous sommes reconnus par la Région Wallonne comme une Annexe CREAVES "chauves-souris" du CREAVES de Temploux (Namur).
Nous avons également l'appui d'une vétérinaire "motivée" de Bertrix (merci à elle).

Financement:

Le financement des CREAVES reste très aléatoire...
L'Etat s'engage à rembourser 70% des frais de revalidation si l'animal est relâché vivant (donc rien, s'il meurt après 3 mois de soin!) et... si les budgets sont disponibles!!!         

Il est donc aisé de comprendre que notre projet n'est viable que grâce à notre investissement personnel et surtout grâce aux dons des personnes soutenant la cause des CREAVES.
Certaines personnes nous apportant une chauve-souris en détresse, acceptent parfois de la parrainer au moyen d'un versement mensuel, jusqu'à son retour à la vie sauvage.
En cette matière toujours assez délicate, toutes les initiatives sont les bienvenues...


Capacité d'accueil:

En gros, de 10 à 15 chauves-souris. Ce nombre étant dépendant des pathologies en cours de traitement. Une chauve-souris déshydratée demandera nettement moins de suivi qu'une autre gravement blessée par un chat ou souffrant de fractures.
Ceci peut sembler peu, mais quand un animal malade demande plus d'une heure pour avaler tant bien que mal quelques vers de farine, nous voulons laissons deviner le temps consacré aux soins journaliers de l'ensemble des pensionnaires...

Matériel de confinement:

Différentes boîtes à ouverture par le haut ou frontale, quelques nichoirs à suspendre pour relâcher les chauves-souris forestières, et une boîte chauffante pour les sujets les plus affaiblis.

                         

Beaucoup de petit matériel
                          

Des boîtes d'hibernation:
Pourquoi? 
Une chauve-souris ayant subi plusieurs mois de convalescence n'a pas l'occasion de refaire ses réserves de graisses brunes pour résister à l'hibernation. La relâcher à l'approche de l'hiver dans de telles conditions la condamnerait à mort. Il est donc nécessaire de lui proposer un lieu d'hibernation artificiel où elle recevra des compléments alimentaires tout au long de l'hiver.
Ces boîtes offrent une reproduction de l'habitat souterrain (ou forestier suivant les cas).

     


Des volières pour la rééducation au vol, équipée de caméras à infra-rouge pour l'observation des vols nocturnes et de détecteurs d'ultrasons:

Volière démontable, réalisée à partir d'une tonnelle (3x3m)

Volière fixe (5 x 2.2m)


Quelques exemples:

Pipistrelle tombée dans de l'huile de friteuse - 18 jours de soin.

           

Oreillard avec fracture ouverte à l'avant bras - 3,5 mois de soin.

           

Pipistrelle déshydratée (enfermée durant 15 jours dans un bâtiment clos) - 9 jours de soin.

           

Bébé Pipistrelle (1,114g et 28mm)
     

Vidéo dans la volière    

Vidéo retour à la liberté